Pathologie : arthrose vs arthrite

Attention à lire les consignes avant de lire toute page d’un site santé !

Arthrose

Le suffixe OSE n’est pas clairement défini. Dans le cas de l’arthrose, il signifie usure. L’arthrose est en quelque sorte de l’usure de l’articulation ou comme l’incapacité du corps à réparer les tissus articulaires endommagés*. Même si le corps est touché par de l’arthrose, il y a toujours quelque chose à faire. Il ne faut jamais se dire ou accepter d’entendre dire c’est normal, c’est de l’arthrose.

* : définition OARSI

Le respect des trois règles d’économie d’énergie limite voire supprime les douleurs en fonction de chacun. En tout cas, il permet d’éviter les surcharges sur ces structures abîmées et freinent donc l’évolution de la pathologie. Les structures arthrosées apprécient la chaleur contrairement aux structures arthritiques préférant si pas le froid, le frais.

Dans le premier cas, placer les structures ou le corps entier dans un bain, contre un radiateur, sous l’air chaud d’un sèche-cheveux ou contre un hot-pack, permettra de dégager une partie des maux ne fût-ce que momentanément.

Les étirements permettent souvent de compléter le bien-être puisque des muscles étirés sont des muscles qui donnent moins de pression sur les articulations.

Attention, l’arthrose est intégrée selon depuis quelques années tout de même dans les arthrites.

Arthrite

Le suffixe ite implique qu’il s’agit d’une inflammation d’une articulation mais qui cache la possibilité d’une centaines de maladies différentes. L’arthrose comporte la majorité des cas d’arthrite. Les autres sont pour la plupart des maladies auto-immunes, c’est-à-dire que le système immunitaire attaque involontairement les tissus sains.

Rhumatisme

Le rhumatisme est le nom donné à des affections très diverses, aiguës ou chroniques, ayant comme caractères communs la douleur et la fluxion, localisées surtout au niveau des jointures et des parties molles qui les entourent mais pouvant se manifester ailleurs. En plus des arthrites, ce terme inclut des pathologies telles que la fibromyalgie, l’ostéoporose, etc.

La règle à respecter, commune à ces différentes pathologies est d’apprendre à économiser son Energie sans bien entendu oublier de respecter la norme de chaque articulation mais également de vérifier si celui-ci n’est pas en lien avec une augmentation du taux d’acide urique. La prise d’anti-inflammatoire s’avère nécessaire bien souvent pour éviter que ladite inflammation ne détruise elle-même les structures.

Revenir au chapitre Pathologies ou à la page Articulation